Avis d'experts
8 min read

Et si vous mettiez en place un lab d'innovation dans votre entreprise ?

Les labs d'innovation ou comment plusieurs acteurs innovent et challengent le cœur de métier d'une entreprise.

Qu'est-ce qu'un laboratoire d'innovation ?

Lorsqu’une entreprise met sur pied un laboratoire d’innovation (ou innovation lab pour les anglicistes), c’est dans l’objectif de dynamiser son développement. Dans un lab, plusieurs métiers se rassemblent pour innover et challenger le cœur du business d’une entreprise.

Dans les faits, les innovation lab ont plutôt mauvaise presse. Les préjugés sur ces espaces de travail ont la vie dure : ils seraient une jolie salle de réunion, ou pire un espace de jeu.

La recherche et le développement menés n’y seraient pas sérieux : les laboratoires d’innovation sont parfois labellisés comme des coquilles vides, ne produisant aucun résultat.

Pourtant, des entreprises comme Airbus, Disney, la BNP ou même des organismes publics comme le Ministère des Finances ou Pôle Emploi, tiennent à ces innovation lab !

Qu’avons-nous à apprendre au sujet de ces entités d’un nouveau genre ? Les lab d’innovation témoignent d’une nécessité de gagner en agilité et de penser de manière souple et transversale, en réunissant des expertises diverses pour créer une nouvelle vision.

Comment sont nés ces labs d'innovation? 

Ces laboratoires ont pour but de mettre en place un écosystème d’innovation, dans une approche transversale. De nos jours, cette méthode d’innovation, agile et centrée sur les utilisateurs finaux, a fait ses preuves. Mais il a fallu la créer !

Créer de nouvelles formes de collaboration

Thomas Edison, fondateur de General Electric, crée l’ancêtre du lab : l’invention factory, l’usine à inventions. Il s’agit d’un dispositif structuré de recherche et développement, installant un laboratoire à côté de machines.

C’est ainsi qu’est née la manière moderne de développer une entreprise : en stimulant l’innovation en interne grâce à la collaboration entre différents cœurs de métier.

Les labs d’aujourd’hui sont les héritiers de cette technique qui a révolutionné la manière de résoudre les problèmes et d’imaginer les solutions du futur : un produit ou une solution ne doit plus se présenter comme la somme des actions des différentes parties prenantes, mais comme un tout pensé collectivement.

L’entreprise MG Taylor, aux Etats-Unis, s’inscrit dans la lignée d’Edison. Dès le début des années 1980, elle crée des « NavCenters », ou centres de navigation en français.

Elle l’a compris rapidement : encourager la communication entre différents métiers ouvre grand la porte à l’apparition de nouvelles idées et offre donc de belles opportunités de croissance.

Comme le résument Lewis et Moultrie (2005) : « L’ambition était de créer un environnement dans lequel les stratégies pour la croissance des entreprises pourraient être développées de façon amusante, dynamique, rapide et nouvelle. »

Ces centres de navigation sont donc avant tout un environnement propice à l’apparition d’idées novatrices, conçus pour accueillir des équipes dont les membres exercent des métiers différents mais complémentaires.

La dynamique d'Airbus et l'apparition du lab

Plus récemment, Airbus a impulsé la dynamique du lab telle qu’on la connaît aujourd’hui. En 2008, l’AZ pour Acceleration Zone voit le jour : c’est un espace de travail collaboratif, inspiré de la méthode de MG Taylor.

Mais ce lab d’un nouveau style ajoute une dimension supplémentaire : des compétences externes de design et de facilitation pour encourager les sessions de travail collaboratif. En résumé : le lab se perfectionne pour accélérer la résolution de problèmes complexes, impliquant de nombreuses et très diverses parties prenantes.

En parallèle de ce système d’innovation et de résolution de problèmes, le projet de recherche « Efficient collaboration » (pour « collaboration efficace » en français) est lancé au sein d’Airbus. La recherche vise à mettre au jour les principes fondamentaux responsables de la réussite d’une collaboration.

Une fois révélés, ces principes doivent être implémentés dans les pratiques d’Airbus pour dynamiser l’efficacité des équipes et de leurs projets.

Ces deux projets fusionnent en 2016 : ils deviennent « Smart Collab ».

Le lab n’est plus seulement un espace pensé pour l’innovation et la résolution de problèmes. Il devient un système complet, centré sur les humains et leurs interactions : un espace accueillant des équipes diverses guidées par de nouvelles manières de travailler.

Désormais, on ne compte presque plus aucune grande entreprise qui ne soit dotée d’un lab d’innovation, tel qu’Airbus l’a perfectionné.

Définir un lab : mission impossible ?

Les laboratoires d’innovation, territoires d’expérimentation

Les innovation lab ont été pensés comme des écosystèmes d’innovation et de co-création au sein des entreprises. Ils sont destinés à proposer de nouvelles approches de manière transverse.

Même s’il existe désormais de nombreux types de labs différents, ils gardent un dénominateur commun : « Le cœur de l’activité d’un lab, c’est la conduite de projets et la résolution de problèmes » (Lab des labs, p. 195).

Les « laboratoires », dont le nom s’est imposé de lui-même, conservent quelques caractéristiques communes : une équipe dédiée se retrouve dans un lieu dédié pour appliquer des méthodes spécifiques et collaboratives, grâce à des ressources dédiées, tout en fonctionnant avec une gouvernance particulière.

Le tout forme un véritable écosystème, spécifique à chaque entreprise voire à chaque territoire d’expérimentation.

Les grandes familles de lab

Un laboratoire d’innovation est une expérience unique au sein d’une entreprise. Pour mieux les comprendre, il est possible de les rassembler en 6 grandes familles :

  • Corpoworking : fédérer une équipe pluridisciplinaire autour d’un projet

  • Acculturation : mettre en place de nouvelles méthodes de travail, centrées sur l’Agile ou le Design Thinking

  • Prototypage : réaliser un POC (Proof Of Concept) ou un MVP (Minimum Viable Product)

  • Intrapreneuriat : accélérer l’innovation et le développement de projets

  • Open innovation : centré sur l’innovation, mais ouvert à des acteurs externes à l’entreprise comme les start-ups ou les juniors entreprises d’écoles par exemple

  • Prospection : veille et identification des tendances du marché

Systématiquement, les méthodes de travail des labs sont novatrices. Elles regroupent les approches Costumer Development et Lean Innovation, qui complètent des méthodes de Design Thinking ou des méthodes Agiles.

 Les labs ont un mot d’ordre : « faire ensemble » !

Comment construire un lab légitime ? 

Mettre en place un lab d’innovation au sein de son entreprise peut rapidement devenir fastidieux. En l’absence de lignes directrices claires et pensées en amont, le lab tombe dans les travers qu’on lui connaît : chronophage pour les équipes impliquées, délivrant peu de valeur par rapport aux moyens mobilisés et aux attentes.

Pour que les innovation lab ne se transforment pas salles de réunion d’un nouveau genre, mais gardent toute leur puissance créatrice et leur souplesse, 5 étapes fondamentales sont à suivre :

1. Définir des objectifs

Les labs peuvent apporter de nombreuses choses, à condition d’avoir un objectif précis à atteindre. De cet objectif découlera toute la mise en place de cet espace d’accélération de projets.

2. Consacrer un espace dédié

Comme à l’époque d’Edison, ce lieu doit être pensé et conçu pour servir les objectifs d’innovation tels qu’ils ont été définis à l’étape précédente. Le lieu doit être dynamique : facilement modulable et adapté à la communication ainsi qu’au développement de nouvelles idées.

3. Monter l’équipe adéquate

La direction que prendra le projet est intrinsèquement liée aux personnes qui le portent. Pour atteindre ses buts, le lab doit accueillir une équipe montée spécialement pour lui. Les différents métiers sont complémentaires, de même que les compétences de chacun des membres.

4. Favoriser l’éclosion d’un écosystème

Ensemble, les membres de l’équipe créent leur propre référentiel et adoptent les méthodes qui leur permettront de réaliser leur mission : les méthodes Agiles ou le Design Thinking sont les méthodes qui ont fait leurs preuves. On ne pilote pas un lab depuis l’extérieur : c’est lui qui développe son propre écosystème.

5. Mettre en place des processus

Une innovation réussie est la somme de deux choses : de bonnes idées et une boîte à outils performante. Cette boîte à outils, ce sont les processus qui seront mis en place pour favoriser l’éclosion des idées et le suivi des progrès. Comme les éléments cités précédemment, ils doivent être réfléchis en amont pour être instaurés efficacement.

Ces processus, ce sont par exemple le test and learn selon le Lean Start-Up Canva, ou la Product Roadmap pour suivre l’évolution du projet.

Chaque lab obéit à ses propres codes pour servir des objectifs qui lui sont propres. Les méthodes tendent à se ressembler, mais elles se déploient dans toutes leurs nuances et leur subtilité au sein de chaque innovation lab.

Conclusion : se poser les bonnes questions avant de créer son lab

Si la raison d’être du lab n’est pas définie en amont, il peut vite perdre son sens et devenir un simple gadget au sein de l’entreprise. Cette raison d’être, tout comme l’ensemble des codes qui régissent le lab, est propre à chaque entreprise ou à chaque projet qu’elle incube.

Chez BNP Paribas par exemple, le Bivwak a pour fonction d’accélérer des projets et de former des équipes à de nouvelles méthodes. Le Bercy-Lab du Ministère des Finances quant à lui obéit à des enjeux de transformation interne : insuffler une nouvelle culture de la collaboration au sein du ministère, et évidemment servir la feuille de route du gouvernement (Source : Le lab des labs).

Avant de se lancer dans un laboratoire d’innovation, il faut répondre à deux questions en priorité :

- Quels sont les objectifs de mon lab ?

- A quels enjeux de mon entreprise puis-je répondre ?

Voilà l’histoire passionnante des laboratoires d’innovation.

Vous désirez construire le vôtre ?

Découvrez prochainement 10 conseils pour réussir la création de son lab d’innovation !

Et pour patienter, retrouvez nos autres articles ici !

Partager

Eve-Marine Bacqueyrisses

Inscrivez-vous à la newsletter

Recevez toute notre actualité tous les mois directement dans vos boites, pas de spam.

En cliquant sur "S'inscrire" vous acceptez nos mentions légales.

Articles liés

Loading...